Partager :

Référencer ce produit sur votre site

Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur

by Noha Baz, Olivia de Lamberterie (contributions)

Published: 8 october 2019

Publisher: Éditions Alisio

EAN13 Book: 9782379350382

EAN13 eBook [ePub + Mobi/Kindle + PDF]: 9782379350733

Weight (in grammes): 274 (Book)


Buy:

Book
145 x 225 format 176 pages In stock
16,00 €
eBook [ePub + Mobi/Kindle + PDF]
Download after purchase
12,99 €

« Un jour où les bombardements avaient été encore plus intenses que les autres, finjanvier 1983, se présenta un petit garçon chétif porté à bout de bras par un vieuxmonsieur en cheroual, pantalon traditionnel des hommes de la montagne libanaise.Karim avait huit ans, il était atteint d’une méningite bactérienne et déjà dans un semicoma. […] Au risque de leurs vies à tous deux, son grand-père avait traversébarrages et zones de francs-tireurs pour le faire soigner « à la ville ». Il avait fait lechemin à pied et avait déjà été refusé dans huit autres établissements. À l’examen, ilétait évident qu’il fallait l’hospitaliser immédiatement. « Impossible ! » me réponditl’infirmier des admissions ajoutant à haute voix : « nous n’avons plus de place... » Jesavais bien que les lits ne manquaient pas, mais le grand-père de Karim était dansl’incapacité de payer la somme réclamée pour l’admission. […] Je me mis à hurler,incapable de contenir ma colère, devant l’absurdité de la situation qui faisait qu’unenfant ayant miraculeusement échappé à la guerre était froidement renvoyé à unemort certaine. […] J’étais encore étudiante en médecine, ne disposais pas de lasomme nécessaire à l’admission du petit et ne pouvais joindre mes parents, à Paris,faute de téléphone à Beyrouth. Ce jour-là, je me jurais qu’une fois diplômée, je feraistout, absolument tout, pour ne plus jamais assister à une injustice pareille. Le grand père repartit, et le petit garçon décéda quelques heures plus tard... Karim fut lefacteur déclenchant des « Petits Soleils ». Des milliers d’enfants, depuis la fondationde l’association, ont pu être sauvés et vivent aujourd’hui à travers lui. Je préfère mesouvenir ainsi de son dernier regard et c’est à lui que je pense à chaque victoire sur ledésespoir. À chaque sourire, à chaque soleil. » 

Préface: Noha Baz vue par Olivia de Lamberterie. . . . . 9

Introduction.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

Aînée.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 21

Alep. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 25

Amitié.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29

Amour.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .33

Arabe.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 35

Art. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 39

Basket-ball.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43

Beyrouth.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

Bonheur.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51

Cuisine.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53

Dictionnaire.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57

Doubleculture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

École.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 61

Écriture.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65

Enfance.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .69

Exemple.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73

Femme.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .75

Gastronomie.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79

Générosité.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83

Genève.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .85

Goût. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 87

Guerre. . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89

Hippocrate.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97

Huilesessentielles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101

Internat.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .103

Joie. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 107

Laïcité.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .109

Langues.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .111

Lausanne.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113

Leila.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 115

Livres.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117

Luxembourg.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

Maternité.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

Musique.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .127

Noha. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131

Paris.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 133

Passion.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .135

Rencontres.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

Roses.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 139

Scoutisme.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141

Soigner.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .145

PetitsSoleils (Les). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149

Urgences.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155

Ziryâb.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .161

Conclusion.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165

Remerciements.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169

Bio writer

  • Pédiatre, gastronome par passion, Noha Baz a fondé il y a 20 ans l’association LesPetits Soleils, qui assure des soins gratuits aux enfants défavorisés vivant auLiban. Membre de l’Académie européenne de pédiatrie, médecin expert pourPuressentiel, elle est également à l’origine du prix littéraire Ziryab, qu’elle a créé en2013 et qui récompense chaque année une œuvre littéraire consacrée aux plaisirs dela table et à la célébration des produits de la nature.

Available as digital chapters

Publications of the same author

Publications on related subjects